Voeux 2017

Chaque début d’année, il est coutume de formuler nos voeux de bonne nouvelle année. Une bien belle tradition qui incite chacun à adresser un message du coeur à ses proches, à ses collègues de travail ou clients voire à des amis ou connaissances qu’on aurait un peu perdus de vue. Alors, je ne vais pas me priver de vous souhaiter une merveilleuse année qui verra éclore la semence de vos désirs les plus profonds !

Année Une, le renouveau

En numérologie, 2017 est l’année 1 : 2+0+1+7 = 10 ; 1+0 = 1.
L’année 1, c’est l’année du renouveau, du début d’une nouvelle ère, de l’unité.
Croyez-vous ou pas en la numérologie ? La question n’est pas là… Et si vous décidiez de recevoir ce présent de penser que cette année vous autorise à faire de vos aspirations les plus authentiques votre réalité présente ? Car ce que vous êtes au plus profond de votre être s’exprime dans vos vrais désirs. Vos vrais désirs, ceux qui vous appartiennent en exclusivité et non pas ceux qui sont l’héritage de votre hérédité, de votre culture ethnique, religieuse ou sociale. Difficile de faire le tri, n’est-ce pas ? Ce que vous désirez vraiment pourrait se résumer à ces désirs qui font vibrer votre coeur ou vos tripes (le coeur représente, je vous le concède, une image plus noble mais les tripes restent néanmoins notre cerveau émotionnel : avez-vous entendu déjà parlé de l’axe gut-brain ?)… Vos vrais désirs correspondent à vos valeurs, à ce qui représente ce qu’il existe de plus grand pour vous, à votre sens ou mission de vie. Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir et vous aligner sur ce qui fait le plus de sens dans votre vie ? Comment aimeriez-vous marquer votre vie terrestre ? Qu’aimeriez-vous que les gens disent de vous après votre passage sur cette Terre ? Résumez vos pensées en trois mots et vous trouverez le sens de votre vie et vos vrais désirs qui ne demandent qu’à se révéler en cette année une.

Année Une, l’Unité

Une, car nous sommes unis. Nous sommes Uns. L’Unité est notre vraie nature. La séparation homme-divinité, homme-homme, homme-univers, ne pourrait bien se résumer qu’à une illusion mentale… L’unité est notre appétence à nourrir le Bien commun, à choisir en priorité ce qui sert nos semblables. Ne pensez pas pour autant que l’unité trouve un écho en politique. Les idées politiques égalitaristes, sans vouloir porter de jugement, ne sont que des idéologies ne servant que des individus, comme n’a cessé de nous le montrer l’Histoire du monde.
On pourrait concevoir en revanche que la quintessence de la sagesse prend sa source des divers enseignements spirituels, sans pour autant cautionner une religion – religions qui ont, à l’instar de la politique, montré leurs travers dans la manipulation des esprits et leur recherche de pouvoir de l’homme par l’homme. Un grand nombre de formes de spiritualité parlent d’unité, ce qu’elles nomment la non-dualité : l’Hindouisme, le Bouddhisme, le Taoïsme, le Soufisme mettent en avant cette non-dualité qui offrirait à l’homme de réaliser sa vraie nature par la compréhension intime qu’il ne fait qu’un avec tout. La Chrétienté parle d’unité dans la trilogie d’un seul et même Dieu : Père, Fils et Saint Esprit, Jésus disait que chacun de nous est le temple de Dieu ; le Judaïsme nous encourage à contacter la partie divine qui est en nous ; l’Islam prône l’unicité dans le tawhid qui pourrait se résumer à un seul et unique Dieu créant l’unité des croyants.
Sans vouloir nous mystifier, nous avons certainement en nous une partie divine qui nous relie tous et qui se manifeste par cet élan à donner à autrui sans attente. La loi de la réciprocité nous invite à la même conclusion : qui donne reçoit ! Qui donne oui, mais celui qui reçoit a donné avec le coeur…
Alors, que cette année 2017 soit l’année de l’unité et de la matérialisation de nos vrais désirs !

Facebook
Google+
YouTube
LinkedIn